Thierry Bonnaudet

 

Professeur d’éducation physique et sportive, Thierry Bonnaudet, 35 ans, est aussi un photographe autodidacte passionné.

Polyvalent, il s’interesse à de nombreux sujets photographiques comme le paysage, la photo de rue, d’architecture ou encore l’Urbex (photographie des lieux abandonnés).

Originaire de l’Ile d’Oléron, son domaine de prédilection reste la photographie de paysages marins, essentiellement en noir et blanc. Fervent défenseur d’une pédagogie simple et adaptée, Thierry est également formateur en retouche photo et créateur de tutoriels vidéos à ce sujet disponibles sur internet. 

Il s’investit également dans l’animation de stages photos, comme celui organisé lors du Festival Photographique de Moncoutant.

puissance fragile

Quand mon regard se pose sur la nature, je ne peux qu'admirer sa beauté et constater sa fragilité.

Ma présence n'est qu'un témoignage d'un passage éphémère face à la puissance qu'elle dégage.

Fragile et puissante à la fois, voilà ce que j'ai voulu faire transparaître dans ces auto-portraits réalisés en Islande.

Dans le sud du pays, on trouve un endroit unique au monde, où cette antinomie prend vie : Diamond beach, la «plage de diamant».

Énormes ou minuscules, turquoises ou blancs, noircis par les cendres volcaniques, les blocs de glace du Jökulsárlón, la "lagune du glacier", hypnotisent et impressionnent.

Depuis plus de 70 ans, ces blocs proviennent du Vatnajökull, le plus grand glacier d'Europe.

Inexorablement, ce glacier Islandais fond et recule. La lagune ainsi créée et les icebergs qui y dérivent en sont la preuve irréfutable.

Ces icebergs, lentement, rejoignent la mer. Certains se disloqueront en une multitude de fragments, qui viendront ensuite s'échouer sur la plage de sable noir toute proche.

Un spectacle, qui, en plus d'être magnifique, prend rapidement une dimension dramatique.

On prend ici la mesure de la «puissance fragile» de notre Terre.