Patrick Forget

 

Entre grands reportages et éditions, le photographe Patrick FORGET pose, depuis près de vingt ans, son regard curieux, tendre et coloré sur l’environnement, le monde rural et les hommes qui façonnent et animent la planète.

Membre fondateur de l’agence Sagaphoto, ses photos et reportages sont publiés dans de nombreux magazines comme Géo, le Figaro Magazine, Le Point, Marie-Claire, Notre Temps, Gallimard, Hachette…

Ses images ont également fait l’objet de nombreuses expositions à Visa pour l’Image, au carrousel du Louvre, au salon de l’agriculture ou encore au Sénat. Par ailleurs, Patrick organise également le festival RUGL'ART en Normandie, un festival intergénérationnel et multiculturel dédié aux habitants de sa commune.

Fort de son expérience, il conseille aujourd’hui les entreprises pour leur productions photographiques, ouvrages de communication et stages de photographie. Aujourd’hui, le projet « Terre fragile » occupe une grande partie de son temps à la création de nouvelles œuvres, pour faire vivre l’exposition mais aussi pour sensibiliser les élèves dans le cadre d’un projet culturel et artistique à destination des établissement scolaires. 

 

Contact : forget@sagaphoto.com

Site : www.patrickforget.com

 

TERRE FRAGILE

 

Pour ce projet artistique, le photographe a choisi de mettre la Terre au cœur d’un travail conceptuel. Ses œuvres photographiques fonctionnent comme des coups d’éclairage sur les problématiques de transmission de notre environnement.

« J’ai choisi d’utiliser notre planète comme élément principal d’un quotidien façonné par la main de l’homme. Certes, les images sont là pour interpeler sur la fragilité de la Terre mais aussi pour cultiver l’imaginaire et la conscience de chacun. »

Cette exposition a été imaginée avec L’Effet Colibri, association pour la sensibilisation au développement durable auprès des enfants et du grand public.

Huit images de la série ont été choisies par La Poste pour réaliser le carnet de timbres collector « Agissons pour le climat » pour la 21ème conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21) de Paris.

L’exposition a déjà été présentée aux ateliers de la Terre à Deauville, au salon Pollutec, à l’hôpital Necker, au festival Barrobjectif en Charente, au festival de Moncoutant dans les Deux-Sèvres. Aujourd’hui, il prend une nouvelle dimension pour s’installer dans les établissements scolaires et centres de loisirs pour sensibiliser les plus jeunes à l’impact de l’Homme sur la Terre.